AIVANHOV

philosophie de l'Universel #206

14.95$

110839
Quantité
- +

Disponibilité: En main

«Chaque individu doit travailler à son propre développement, à son propre enrichissement, à condition qu’il ne le fasse pas uniquement pour lui-même, mais pour le bien de la collectivité. A ce moment-là, on ne parle plus seulement de collectivité mais de fraternité. La collectivité n’est pas encore la fraternité. Une fraternité est une collectivité où règne une véritable cohésion, car chaque individu travaille consciemment pour le bien de tous.

En réalité, on distingue dans une société trois catégories d’individus qui correspondent à trois niveaux de conscience: ceux qui veulent travailler seuls, isolés, repliés sur eux-mêmes; ceux qui ont compris les avantages qu’ils peuvent tirer de la vie collective et qui se regroupent, mais seulement parce qu’ils y ont intérêt, sans bien se connaître ni s’aimer; et enfin ceux qui apprennent à vivre plus fraternellement en approfondissant de plus en plus en eux-mêmes la conscience de l’universalité.»

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986), philosophe et pédagogue français d’origine bulgare, vint en France en 1937. Ce qui frappe dès l’abord dans son oeuvre, c’est la multiplicité des aspects sous lesquels est présentée cette unique question: l’homme et son perfectionnement. Quel que soit le sujet abordé, il est invariablement traité en fonction de l’usage que l’homme peut en faire pour une meilleure compréhension de lui-même et une meilleure conduite de sa vie.