SOUCY GAETAN

PETITE FILLE QUI AIMAIT TROP LES ALLUMETTES

12.95$

160309
Quantité
- +

Disponibilité: Délai de 4 à 6 jours.

Nous avons dû prendre l’univers en main mon frère et moi car un matin un peu avant l’aube papa rendit l’âme sans crier gare. Sa dépouille crispée dans une douleur dont il ne restait plus que l’écorce, ses décrets si subitement tombés en poussière, tout ça gisait dans la chambre de l’étage où papa nous commandait tout, la veille encore. Il nous fallait des ordres pour ne pas nous affaisser en morceaux, mon frère et moi, c’était notre mortier. Sans papa nous ne savions rien faire. À peine pouvions-nous par nous-mêmes hésiter, exister, avoir peur, souffrir.

Gaétan Soucy est né à Montréal, en 1958. Il passe une enfance sans histoires et poursuit des études secondaires qu’il néglige tout à fait, trop occupé qu’il est à s’instruire en lisant des livres. Après des études en sciences au niveau collégial puis en physique et en mathématiques à l’Université de Montréal, il termine des études littéraires à l’Université du Québec, puis obtient une maîtrise en philosophie par un mémoire remarqué sur la théorie transcendantale des sciences dans la philosophie critique kantienne. Enfin, il consacrera quelques années à l’étude exclusive de la langue et de l’écriture japonaises. À partir de 1986, et ce pendant quelques années, il séjournera à peu près tous les étés au Japon. Aujourd’hui il enseigne la philosophie au Cégep Édouard-Montpetit. Son roman La petite fille qui aimait trop les allumettes, après un énorme succès au Québec, a été remarqué et applaudi par la presse française au Salon du livre de Paris en 1999 où le Québec était à l’honneur. Le livre est aujourd’hui traduit dans douze langues, et tandis que certains pays continuent d’en acheter les droits, Music- Hall! a déjà commencé à suivre le même chemin. Gaétan Soucy a reçu le Prix Nessim-Habif de l’Académie royale de la langue et de la littérature françaises de Belgique 2003 pour l’ensemble de son oeuvre.