SENECAL PATRICK

MALPHAS T4 -GRANDE LIQUIDATION #186

16.95$

447385
Quantité
- +

Disponibilité: Pas en main, délai de 5 à 7 jours.

Parole de Sarkozy, je m’étais juré de ne pas remettre les pieds à Saint-Trailouin. Après tout, la vie de mon fils en dépendait, et c’est pour être près de lui que j’ai ouvert il y a quelques mois une boutique de livres d’occasion à Drummondville. Or, quand Émile m’a annoncé qu’il partait pour la France avec mon ex, j’ai un peu pété les plombs... avant de réaliser que je pourrais peut-être tirer avantage de cette situation. Me voilà donc de retour à Malphas. Avec l’aide de Simon Gracq - ça n’a pas été simple de le convaincre de me faire à nouveau confiance -, je compte enfin mener à terme mon enquête sur ce qui se passe dans la cave du cégep. Et régler une fois pour toutes mon différend avec les Archlax père et fils. Et découvrir la véritable identité de Rachel Red et les motivations secrètes qui l’animent... et rêvons un peu, l’animer à mon tour. Hélas, malgré le subterfuge qui me permettait d’évoluer en sécurité à Malphas, je dois admettre que le plan que j’avais imaginé pour arriver à mes fins a rapidement foiré. Et me voilà de nouveau dans le « gros trouble ». Mais cette fois, je ne suis pas le seul dans le pétrin, car la grève étudiante est imminente à Malphas. Et un raz-de-marée de carrés rouges à Saint-Trailouin, ça risque d’être plus intense qu’ailleurs...

Patrick Senécal est un phénomène de l’édition québécoise. Depuis la parution de son premier roman en 1994, (« 5150, rue des Ormes »), l’auteur, qui a enrichi la littérature fantastique (« Sur le seuil », « Aliss ») et le polar de quelques chefs-d’oeuvre (« Les Sept Jours du talion », « Le Vide »), a vendu près d’un million d’exemplaires de ses romans, traduits en six langues, tout en voyant trois de ses livres portés au grand écran. Avec les quatre tomes de la saga « Malphas », Senécal exploite une autre facette de son immense talent, celle du satiriste à la plume plus qu’acérée. De plus, il met à profit son redoutable sens de l’humour. Et tout ça sans renier ses genres de prédilection puisque « Malphas » s’intègre dans la tradition de la littérature fantastique moderne, mais aussi policière puisque Julien Sarkozy, le narrateur à la verve cinglante, mène une enquête sur près de deux mille pages afin de découvrir quelles sont les horreurs qui se trament réellement dans le cégep le plus heavy de la province !