AIVANHOV

ET IL ME MONTRA UN FLEUVE D'EAU DE LA VIE

36.95$

214508
Quantité
- +

Disponibilité: En main

Une synthèse de l’oeuvre en 3 volumes

Le tome III, « », nous introduit dans les mystères de la création. De chapitre en chapitre, ces deux représentations de l’univers et de l’homme, que sont l’Arbre séphirotique et le schéma de ses différents corps, éclairent les multiples aspects de la vie cosmique.

« Toutes les traditions spirituelles ont fait de la montagne, de l’arbre et du fleuve des symboles particulièrement riches et significatifs. Pourquoi ? Parce que depuis des temps immémoriaux, les humains ont pu voir en eux une représentation de la vie cosmique. La montagne, comme l’arbre, comme le fleuve, met le monde d’en bas en relation avec le monde d’en haut, elle fait le lien entre la terre et le ciel. Mais tandis que la montagne et l’arbre s’élèvent vers les hauteurs, le fleuve, qui prend sa source dans la montagne, descend et finit par rejoindre la mer... Le dernier chapitre de l’Apocalypse s’ouvre sur l’image d’un fleuve. Après lui avoir donné la vision de la ville sainte, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel, l’ange montre à saint Jean "un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu..." Cette image du fleuve de vie descendant du trône de Dieu nous révèle donc, d’abord, que la vie vient d’en haut... » Omraam Mikhaël Aïvanhov

Le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986) est né en Bulgarie. En 1937 il vint en France où il a donné l’essentiel de son enseignement. Ce qui frappe dès l’abord dans son oeuvre, c’est la multiplicité des aspects sous lesquels est présentée cette unique question : l’homme et son perfectionnement.