GAGNON KATIA

JEAN WILKINS LE DOC DES ADOS

24.95$

483823
Quantité
- +

Disponibilité: En main

Le Dr Jean Wilkins a fondé le département de médecine de l’adolescence à la fin des années 1970, à l’hôpital Sainte-Justine. Au cours de ses 40 années de pratique, il a pu observer à peu près tous les problèmes qui affligent les jeunes : le phénomène des drogues, l’enjeu du suicide, les grossesses non désirées, les infections transmises sexuellement et les maladies chroniques. À la fin des années 1990, une nouvelle clientèle fait son apparition, qui deviendra au fil des années la majeure partie de sa pratique : les jeunes anorexiques. À Sainte-Justine, on les surnomme d’ailleurs « les petites filles à Wilkins ». Dans ce livre, le médecin se confie à coeur ouvert sur ces jeunes qu’il a vu défiler dans son bureau, sur leurs familles, sur sa pratique médicale, ses joies, mais aussi ses difficultés. Au global, ce livre trace donc un portrait tout en nuance de ce passage délicat, mais crucial, qu’est l’adolescence.

Après des études en communications à l’UQAM, Katia Gagnon entreprend sa carrière à titre de correspondante parlementaire pour La Presse Canadienne en 1994. Elle passe ensuite à La Presse, toujours au bureau de Québec. En 2001, elle devient éditorialiste, puis, grand reporter aux affaires sociales en 2006, et enfin directrice des actualités et des bureaux politiques en 2010. Depuis 2013, elle dirige l’équipe d’enquête de La Presse. Elle est lauréate de trois prix Judith-Jasmin et du prix Jules-Fournier. Elle est l’auteure de quatre livres, un essai et trois romans. Elle est la mère de trois enfants de 14, 16 et 19 ans.

Le Dr Jean Wilkins fait figure de précurseur pour ce qui est de la médecine de l’adolescence, sous-spécialité qu’il a fait rayonner largement à partir du CHU Sainte-Justine durant près de 40 ans. On estime qu’il a soigné avec succès plus de 2 500 adolescentes anorexiques, grâce à sa méthode douce et individualisée sur laquelle se sont calqués bon nombre d’intervenants du Québec et d’ailleurs. Tout au long de sa carrière, le Dr Wilkins a été très présent dans les médias parlés et écrits, généralement pour traiter de maladies touchant les jeunes, particulièrement l’anorexie mentale de l’adolescente.