Dominique Charpin

Hammu-Rabi de Babylone

39.95$

416592
Quantité
- +

Disponibilité: Délai de 4 à 6 semaines à prévoir

Hammu-rabi est sans doute une des rares figures de l’histoire ancienne pré-classique qui soit connue du grand public, à la fois par le hasard d’une découverte - celle de son «Code» par une mission française à Suse - et en raison de son importance intrinsèque, qui tient notamment à la longue durée de son règne - quarante-trois ans (1792-1750 av. J.-C.). Curieusement, la bibliographie en langue française ne comporte aucun titre qui soit consacré à ce souverain mésopotamien prestigieux, et c’est cette étonnante lacune que le présent ouvrage voudrait réparer, un siècle après l’exhumation de son «Code», au moment où le musée du Louvre le présente à nouveau au public dans un cadre rénové.

Le règne de Hammu-rabi a vu une transformation profonde de la Babylonie : d’un petit royaume au sein d’un monde dominé par quelques «super-grands», Hammu-rabi a fait un véritable empire. Il a longtemps été difficile d’écrire une histoire de cette période, en raison du caractère discontinu de la documentation. Une synthèse peut désormais être tentée, étant donné l’afflux considérable d’informations nouvelles publiées ces vingt dernières années, issues en particulier des très riches archives de Mari. La première partie du livre présente donc les événements principaux qui ont marqué le Proche-Orient pendant dans la première moitié du XVIII siècle av. J.-C. La deuxième partie est consacrée aux structures politiques du royaume babylonien : aspects religieux de la royauté, mode de gouvernement, guerre et diplomatie. Pour finir, on évalue le rôle que Hammu-rabi a voulu jouer dans la justice, la vie sociale et l’économie de son royaume.

Dominique Charpin enseigne à la Sorbonne en tant que professeur d’histoire ancienne du Proche-Orient à l’Université de Paris 1 et directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études. Ses travaux portent surtout sur la première moitié du deuxième millénaire av. J.-C. Il a publié de nombreuses tablettes issues de diverses archives découvertes en Irak et en Syrie, notamment dans la région de Larsa et à Mari.