Mikaël Nichanian

Détruire les Arméniens. Histoire d'un génocide

41.95$

416582
Quantité
- +

Disponibilité: Délai de 4 à 6 jours.

Détruire les Arméniens

Histoire d’un génocide

Premier génocide du XX siècle, l’extermination des Arméniens d’Anatolie est aussi le seul à n’être pas reconnu à ce jour par l’État qui l’a perpétré, cent ans après les faits. En pleine guerre, la destruction des populations arméniennes et assyro-chaldéennes s’inscrivait au coeur d’un vaste programme de « turquification » à marches forcées de l’Anatolie. Suppression des Arméniens et déplacements de certaines populations musulmanes poursuivaient un même but : faire de la Turquie une nation homogène et moderne.

L’observation de cette « révolution nationale » à l’oeuvre en Anatolie a ainsi inspiré au juriste Raphaël Lemkin une réflexion sur les crimes de masse et l’invention du terme de « génocide », qui trouve sa consécration en droit international en 1948. À l’heure où le processus de négociation avec la Turquie pour une adhésion à l’Union européenne est enclenché, il est utile de revenir sur cette première tentative de « modernisation » lancée par les Jeunes-Turcs, car l’analyse de ses mécanismes demeure une nécessité pour prévenir leur répétition.

Ancien élève de l’École normale supérieure et docteur en histoire, Mikaël Nichanian est conservateur à la Bibliothèque nationale de France. Chercheur-associé au Collège de France, il co-anime, avec Vincent Duclert, un séminaire sur le génocide arménien à l’EHESS.