EMOND LOUIS

C'EST PARCE QUE...

C'EST PARCE QUE... 9782897143381

19.95$

474361
9782897143381
Quantité
- +

Disponibilité: Pas en main, délai de 5 à 7 jours.

Enseignant au primaire durant plus de 20 ans, vulgarisateur de l’actualité pour La Presse puis pour Vidéotron, Louis Émond est l’auteur d’une quinzaine de livres dont Taxi en cavale et Trois séjours en sombres territoires, finaliste au prix Montréal-Brive, et le recueil de nouvelles Quand la vie ne suffit pas, qui remporta en 2007 le Grand Prix de l’Association des auteurs de la Montérégie, prix du jury et prix du public. Son tout premier album, Le monde de Théo (2011), illustré par Philippe Béha, a été couronné de deux prix littéraires et finaliste à cinq autres dont le prestigieux prix TD de littérature jeunesse canadienne. Avec Le jouet brisé, premier album qu’il signe aux Éditions de La Bagnole, Louis Émond réalise un vieux rêve : l’écriture d’un authentique conte de Noël.

Frédéric Normandin naît un mois avant la dernière mission Apollo. Trop jeune pour être astronaute, on lui refuse le voyage vers la lune. Qu’à cela ne tienne, il y séjourne tout de même par ses propres moyens pendant plus de trente ans. Comme il n’a pas compris la différence entre un choix de cours et un menu de restaurant, il étudie à la carte en arts plastiques, en architecture et en scénographie. Étrangement, il attend toujours l’addition. Il fait également un très long stage d’observation en dessin animé devant son écran de télévision, tous les samedis et dimanches matin. Vers 1995, une vague déferle sur le Québec : le multimédia, dans sa forme rustique, apparaît au loin, promettant gloire et brioches à la cannelle à la vaillante génération de pianoteux de vic-20. Il embarque donc sur le pont d’un « bureau », où il affronte des machines à café qui ne rendent pas la monnaie, des feuilles de temps incompréhensibles, la grève des photocopieurs de 2001 et d’autres horreurs sans nom. Cassé par tant d’épreuves urbaines, il plante son crayon sur la carte du Québec en souhaitant sortir de la ville : Sherbrooke. Ce n’est pas la campagne, mais ça change de Montréal. Depuis, serein, il dessine à distance, auprès de sa douce et de son fiston, pour le plaisir des tout-petits et des moins-petits.