COLLECTIF

ANARCHO-INDIGENISME

ANARCHO-INDIGENISME 9782895962984

16.95$

474614
9782895962984
Quantité
- +

Disponibilité: Délai de 6 à 8 semaines à prévoir.

Dès la fin du XIXe siècle, des anarchistes comme les géographes Pierre Kropotkine ou Élisée Reclus se sont intéressés aux peuples autochtones, qu’on a aussi qualifiés de « sociétés sans État ». Au début des années 2000, un peu partout sur le continent américain, des Autochtones ont modelé la notion d’« anarcho-indigénisme » pour attirer l’attention des anarchistes sur l’histoire et, surtout, sur l’actualité des luttes autochtones. Ce livre transmet la parole d’Autochtones et de métisses qui invitent à l’écoute, au dialogue et à l’engagement solidaire et complice. Dans leurs entretiens, Roxanne Dunbar-Ortiz, Véronique Hébert, Gord Hill, Freda Huson, J. Kehaulani Kauanui, Clifton Ariwakehte Nicholas et Toghestiy révèlent ce que pensée et traditions autochtones et anarchisme ont en commun, sans nier les séquelles que le colonialisme a laissées jusque dans ce mouvement pourtant anti-autoritaire, comme le mythe primitiviste du bon sauvage. Une vision du monde qui allie anticolonialisme, féminisme, écologie, anticapitalisme et anti-étatisme. Francis Dupuis-Déri est professeur de sciences politiques à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il a milité dans des groupes de sensibilité anarchiste et il est l’auteur de plusieurs livres, dont L’anarchie expliquée à mon père et Démocratie, histoire politique d’un mot. Benjamin Pillet est doctorant en sciences politiques à l’UQAM. Ses recherches se concentrent sur le colonialisme de peuplement et le décolonialisme au Canada.

Francis Dupuis-Déri est professeur de sciences politiques à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il a milité dans des groupes de sensibilité anarchiste et il est l’auteur de plusieurs livres, dont L’anarchie expliquée à mon père et Démocratie, histoire politique d’un mot.Benjamin Pillet est doctorant en sciences politiques à l’UQAM. Ses recherches se concentrent sur le colonialisme de peuplement et le décolonialisme au Canada.