ALEXANDER GABRIEL

SECONDE CHANCE

37.95$

470318
Quantité
- +

Disponibilité: En main

Une chose est sûre, vous allez être secoué, bousculé, renversé, bringuebalé. Alors, enfoncez-vous bien dans votre fauteuil, attachez votre ceinture de sécurité, vérifiez bien votre airbag... Accrochez-vous pour le départ ! Maintenant tournez la page et, surtout, ouvrez bien les yeux dans la descente. Voilà c’est parti... Gabriel Alexander

Une histoire vraie qui a déjà bouleversé des milliers de lecteurs :

« Ce roman, en plus d’être un poignant témoignage, est avant tout un hymne à la vie. Un hymne en ce qu’il y a de plus beau, de plus noble, en la confiance en soi, en l’autre... »

« J’ai adoré ce livre... simple, émouvant, drôle, vrai, qui prend aux tripes... sur un sujet tellement difficile, traité avec humour et sincérité ! ! ! »

« Très émouvant, enfin un livre plein d’espoir qui montre que oui la vie est compliquée, mais oui, avec force, courage et volonté, on peut s’en sortir. »

« Nous voici plongés dans l’histoire d’un homme qui a dit oui à la vie... Au travers de son histoire, il amène chacun d’entre nous à reconsidérer les choses que nous croyons pourtant importantes. Il nous touche au plus profond de notre être... »

« Il faut lire Seconde Chance [...] ça ne soigne pas. Ça change. Ça bouleverse. Le lendemain dans le miroir on se dit "Bonjour" mais ce n’est plus tout à fait nous... »

« Vous avez besoin de changement dans votre vie ? Vous avez besoin de croire que tout est possible et réalisable ? Vous avez envie de croire à l’impossible ? Alors ce livre est fait pour vous... »

Né à Paris dans un milieu très modeste, a connu une enfance difficile. D’une nature sensible et timide, il a traversé des moments existentiels douloureux pour enfin trouver sa voie, créer sa propre entreprise, et surtout, commencer à vivre pleinement sa vie avec joie et enthousiasme. Fervent défenseur de l’environnement et de la cause animale, il est l’inventeur d’un brevet antipollution pour pétroliers naufragés. Il a écrit , son premier livre, afin de partager son histoire et montrer qu’il n’existe pas de situation désespérée.