BOUCHARD GERARD

NATIONS SAVENT-ELLES ENCORE REVER?

32.95$

483495
Quantité
- +

Disponibilité: En main

Depuis deux siècles, la nation a été, en Occident tout au moins, le lieu principal de mouvements sociaux, de conflits, de ruptures et de débats d’où ont émergé les visions du monde, les idéaux et les idéologies qui ont façonné en profondeur les imaginaires et cimenté les peuples. C’était l’époque où, pour le meilleur et pour le pire, les nations savaient rêver. Mais si désormais les nations et les mythes qu’elles ont perpétués voient leur emprise sur la vie des citoyens se relâcher ou même s’effacer, par quoi seront-ils remplacés comme producteurs de sens? Qui seront les acteurs ou les instances appelés à prendre en charge cette fonction primordiale? Observateur attentif et informé des imaginaires nationaux, auxquels il a consacré plusieurs ouvrages, Gérard Bouchard entend les voix qui déplorent la fin des récits collectifs et le triomphe du vide symbolique, sans pour autant consentir à ce sombre portrait. Mais qu’on annonce la fin de la nation ou qu’on pense au contraire qu’elle résistera vigoureusement aux forces qui tentent de l’affaiblir, il y aura manifestement des adaptations, des compromis, des virages difficiles à négocier. Ces défis présents et futurs suscitent à la fois l’inquiétude des citoyens et la curiosité des savants. Les uns et les autres partagent une même interrogation : les nations sont-elles encore capables de produire du sens, de nourrir l’imaginaire des citoyens? En d’autres mots : sont-elles encore capables de rêver? Après Raison et déraison du mythe, qui proposait une approche sociale du mythe, nous voici sur le terrain des mythes nationaux. On y rencontre les fondements psychiques (archétypes, pulsions, émotions) et les configurations formelles (mythes directeurs, mythes dérivés, archémythes) qui structurent les mythes sociaux en général. Au-delà de la théorie, le livre propose des aperçus empiriques centrés sur les États-Unis, l’Acadie, le Canada anglais et le Québec. À chaque fois, il s’agit de comprendre comment les mythes nationaux opèrent et comment ces sociétés vivent les changements occasionnés par le néolibéralisme, la diversification ethnoculturelle ou les grands courants culturels transnationaux. Au terme de cet ambitieux parcours, le lecteur aura tôt fait de constater que l’enjeu des mythes nationaux est intimement lié à celui de la démocratie.